Revenir au site

Déconfinement : Comment Préparer le Retour au Travail ?

· Bien-être au travail

De -trop- longues semaines de confinement total ont contraint les entreprises à repenser entièrement leur organisation. Bonjour les enfants, les maux de tête, et la parfaite logistique qu'on adore. Relevons la tête chers collègues, car c'est officiel : le déconfinement débutera à partir du 11 mai ! Les salariés en télétravail pourraient donc progressivement retrouver la route du bureau. Mais, la reprise d’activité préoccupe bon nombre d’entreprises, qui s'interrogent sur la manière d’assurer leurs obligations de sécurité envers les salariés... C'est là que RH et managers entrent en scène ! Ils auront notamment pour mission de veiller au respect de ces mesures de prévention. Mais découvrons sans plus attendre comment préparer ce come-back, parfois redouté !

Une optimisation des conditions de travail

Comme on a toujours été de bons élèves, nous nous sommes d'abord penchés sur le Code du travail. Prévu par l’article R4121-1, l’entreprise a le devoir d’évaluer les risques de son activité, dans un document unique d'évaluation des risques. Le principe ? « définir un plan d’action préventif » pour « augmenter la santé et la sécurité des salariés de l'entreprise ». Autrement dit, optimiser les conditions de travail. Cette évaluation permet notamment de prévenir les dangers sur chaque poste de travail, par la mise en place d’une nouvelle organisation.

Afin de préparer le retour des salariés en entreprise, celle-ci est d’une importance capitale et doit être mise à jour ! Il est d’ailleurs recommandé de l’établir avec ses salariés, mais vous pouvez aussi solliciter l’aide du CSE, CHSCT, ou même du médecin du travail. Le DUER est une obligation légale ! Elle est d’autant plus renforcée en cas d’exposition à un risque biologique en milieu professionnel. Si l’évaluation reconnait l’existence d’un danger quelconque, certaines règles de prévention plus rigoureuses s’appliqueront.

Des actions concrètes pour rassurer les salariés

Nous y voilà ! Y a t-il des moyens concrets pour rassurer ses salariés ? Ah, la fameuse question... Certaines entreprises s’imaginent déjà mettre en place des tests sérologiques pour permettre la reprise de l’activité d’un collaborateur. Est-ce envisageable ? La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) s’était déjà prononcée au sujet du test de température. Elle révélait alors que nul ne pouvait les mettre en place de manière obligatoire et systématique.

Alors, pour que les entreprises ne commettent pas d'erreurs lors de ce déconfinement, le Ministère du Travail a mis en place un plan d’aide aux entreprises. Voici donc une liste non-exhaustive des bonnes pratiques à adopter :

  • On établit un plan de nettoyage avec périodicité et suivi.

  • On met à disposition gel hydroalcoolique, lingettes, savon, essuie-tout, sacs-poubelle…

  • On établit au besoin des règles de circulation pour éviter que les salariés se croisent.

  • Organiser la prise des repas en horaire décalé avec le respect de la distance de sécurité à table.

  • On prévoit un emplacement où le salarié peut y déposer ses affaires personnelles.

  • On attribue un poste de travail par salarié.

  • Pour les open spaces : on met en place une paroi en plastique entre chaque poste de travail, avec nettoyage obligatoire en début et fin de journée.

  • On prévoit un film de protection sur le clavier d’ordinateur.

  • On limite les documents papiers.

Ces actions couplées à une bonne communication assureront un redémarrage efficace des activités, ainsi qu’un sentiment de confiance des équipes. Évidemment, la communication interne sera définie en fonction des critères de réintégration des salariés !

La sécurité au travail, une des règles d'Or

Vous l'avez compris, la sécurité des salariés est un enjeu majeur du déconfinement. Avec des risques sanitaires plus élevés, les collaborateurs devront réintégrer progressivement leur site. On pourrait alors envisager une alternance entre télétravail et présence au travail. Quant aux services internes de type accueil et restauration d’entreprise, on peut les oublier quelques temps encore...

Ne l’oublions pas : le virus sera toujours là et n’en reste pas moins menaçant. Les gestes barrières et la distanciation sociale de 1,5 mètre devront être plus que jamais maintenus. Et ceux dans le but de limiter les risques de propagation ! Pour l’heure, nul ne peut dire pendant combien de temps. Ce n'est pas tout : dans ce contexte d’urgence sanitaire, l’organisation des bureaux en open space sera peut-être aussi remise en cause.

Certains salariés auront la possibilité de continuer à travailler à la maison jusqu'à nouvel ordre. Découvrez » comment bien encadrer le télétravail

Le temps perdu ne se rattrape plus

« Tout le temps qui passe ne se rattrape guère. Tout le temps perdu ne se rattrape plus... » Notre Barbara nationale l'avait donc prédit ! On aimerait tous que le déconfinement soit synonyme de « retour à la normal ». Le patron du Medef, lui, voudrait que les Français travaillent davantage pour relancer l’économie. On vous laisse imaginer l'état des syndicats après cette annonce...

Alors, avis aux employeurs tentés de mettre les bouchées doubles pour redresser leur entreprise : ceci est une mauvaise idée ! Pour réussir la reprise d’activité, il ne faut pas minimiser le choc post-traumatique engendré par la crise sanitaire. Les salariés peuvent en ressortir particulièrement éprouvés. Une fois la fin du déconfinement, les entreprises ne devront pas oublier les gestes barrières, car elles sont en première ligne pour limiter la propagation du virus...

Mais pour l'heure, le confinement, ce n'est pas fini », alors voici tous nos conseils pour éviter l'épuisement professionnel.

Julie BOERO

Blogueuse ilycoach

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK